Votre enfant vous parle souvent de la pollution ou des températures anormales ? Votre adolescent est anxieux au regard des dégâts causés à la planète ? Le phénomène d’éco anxiété analysé chez des personnes adultes touche également les plus vulnérables, et de plus en plus fréquemment. La peur du dérèglement climatique impacte parfois au point de devenir source de stress et/ou d’angoisse. Si vous êtes confronté à ce type de situation avec votre enfant, il est essentiel de ne pas occulter son problème et de communiquer sur les sujets climatiques. Dans cet article, découvrez des solutions concrètes pour savoir comment gérer l’éco anxiété des plus jeunes.

Comment parler des changements climatiques avec son enfant ?

Pour obtenir un échange constructif et suivi d’effets avec votre enfant sur les questions environnementales, il est important de tenir compte de son âge, de sa maturité et de son intérêt sur le sujet du temps. Chaque parent doit offrir une réponse individualisée. Les conseils que nous vous proposons ci-dessous sont généraux et doivent vous aider à trouver le meilleur canal de communication possible pour atténuer son éco anxiété.

Parler du changement climatique par l’exemple avec les jeunes

Avec les plus petits, mieux vaut agir et montrer l’exemple, en distillant par-ci par-là quelques petites explications sur ce qu’il entend dans les médias ou autour de lui. 

En voyant son référent parental agir, l’enfant peut se sentir rassuré et libre d’aborder toutes les questions qui lui viennent à l’esprit.  

Les actions concrètes du quotidien sont une excellente porte d’entrée pour libérer la parole. 

Par exemple, au moment de composter vos déchets, vous pouvez enseigner à votre enfant que les épluchures et peaux de légumes pourront nourrir le sol, et qu’il faut essayer de mettre le moins de choses possible à la poubelle. 

Une autre idée peut être d’utiliser les transports en commun plutôt que son véhicule personnel et de justifier ce choix à l’enfant en indiquant que les véhicules sont polluants. 

Vous pouvez aussi tendre vers le zéro déchet et bannir au maximum les emballages. L’occasion vous est alors donnée d’aborder le sujet des déchets polluants et d’étudier ensemble les meilleures alternatives au plastique.

Les questions de vos enfants amorceront les échanges entre vous et enrichiront son savoir, sa compréhension et sa prise de conscience écologique.

Approfondir les enjeux du réchauffement climatique avec les enfants plus âgés et les adolescents

Face aux plus grands qui comprennent davantage les enjeux environnementaux, la conversation peut être plus approfondie. Il est important qu’ils puissent exprimer leur ressenti et poser sans tabou toutes leurs questions.

La règle d’or est de ne jamais opter pour la politique de l’autruche. Une réponse honnête est toujours à privilégier. En revanche, si vous ne savez pas quoi répondre, dites-le simplement. Mentir ou éviter le sujet climatique n’est bénéfique pour personne. Votre adolescent ira chercher la réponse par lui-même. Parfois les lectures qu’il pourra faire sur internet ne fera qu’accentuer son éco anxiété. 

Pour éclaircir les phénomènes liés au climat, leur impact et la manière de les limiter, il peut être judicieux de vous appuyer sur des livres. Des albums jeunesse sont très bien réalisés, avec des schémas clairs qui vont à l’essentiel. Par exemple, nous pouvons citer :

  • Le développement durable à petits pas, de Catherine Stern, est un ouvrage accessible dès 8 ans, idéal pour engager la discussion sur les causes du réchauffement climatique et les solutions à y apporter.
  • Protégeons la planète, de Muriel Neveni, explique aux mineurs de 10 ans et plus les phénomènes du changement climatique et comment adopter de nouvelles habitudes.
  • Demain le monde, de Philippe Godard, s’adresse aux enfants plus âgés, à partir de 14 ans, et aborde les défis et les enjeux au niveau mondial avec une réflexion véritable.

Pour les plus grands, il existe également de nombreuses BD abordant les thèmes du climat et de l’écologie, dont notamment Le changement climatique en BD, de Yoram Bauman et Grady Klein, qui aborde l’ensemble des problématiques, des causes aux conséquences, offrant un aperçu global, complet et lucide sur les questions environnementales. 

Parlez aussi de vos engagements, de vos choix de vie ayant des répercussions écologiques, de manière à les aider à se projeter et à décider de leur propre conduite.

Comment aider les enfants et ados à gérer leur éco anxiété ?

Il est possible que votre enfant ressente de la tristesse ou du stress en prenant conscience du fait que les phénomènes de changement de temps sont graves et irréversibles. 

Pour les adultes qui souffrent d’un mal-être lié aux questions climatiques, on parle d’éco-anxiété ou de solastalgie.

Ce phénomène peut aussi être observé chez les plus jeunes, avec les mêmes symptômes, et nécessite d’être pris en charge si une tristesse s’installe. Un enfant ou un ado redoutant le futur présente le risque de développer le l’anxiété, notamment si sa vie lui apparaît inutile ou pire, compromise, face à l’ampleur du réchauffement. 

Pour aider un enfant ou un ado qui présente des symptômes d’éco anxiété, il faut d’abord aborder le sujet. Il est essentiel de mettre des mots sur les angoisses, ainsi que de trouver des solutions. 

Souvent, s’impliquer et réfléchir à son mode de vie apporte du soulagement. Faire ce qu’on peut, à notre échelle, nous aide à nous détacher des pensées négatives. 

Si votre enfant ou votre ado reste dans une forme de mal-être, mieux vaut demander une aide psychologique pour lutter contre l’éco-anxiété. La sophrologie peut aussi aider à la gestion du stress climatique.

Comment la sophrologie peut-elle aider les enfants anxieux face aux changements environnementaux ?

La sophrologie est une méthode de relaxation psycho corporelle qui aide à se détendre et à privilégier les pensées positives. En cela, c’est un outil susceptible d’être efficace pour lutter contre l’éco anxiété

Avec un sophrologue, les jeunes anxieux face aux changements climatiques pourront pratiquer des exercices de respiration et de visualisation qui les aideront à lâcher prise

Un des grands avantages de la sophrologie, c’est qu’une fois son équilibre psychologique retrouvé, il est possible de la pratiquer de manière autonome. 

La sophrologie est une aide très souvent complète, mais également durable. Sa mise en route demande parfois un peu de temps. Surtout, il faut que votre enfant ou votre adolescent soit motivé à la pratiquer et s’investisse dans les séances pour pouvoir se sentir mieux.

Témoignage d’éco anxiété chez les jeunes

Alice Hefling est étudiante à Sciences Po. Depuis 6 ans, le dérèglement climatique n’est pas sans effet. Aujourd’hui, elle ose même parler d’éco anxiété. Elle nous livre sans tabou les raisons de ce mal-être grandissant chez les mineurs.

Qu’est-ce qui, selon vous, cause ou nourrit votre éco anxiété ? 

Je définis ce sentiment comme une angoisse profonde vécue par l’intériorisation des conséquences réelles et anticipées du changement climatique

C’est le fait de ressentir que le système dans lequel nos sociétés se développent, le modèle consumériste et capitaliste, est en décalage avec les alertes des scientifiques (cf rapport du GIEC). Face à ce décalage et cette inertie sociétale, les individus, souvent les plus jeunes qui ne sont pas formatés comme leurs aînés, ressentent une forte angoisse. 

Les 15 – 25 ans sont les premiers concernés par cette éco anxiété car ils sont aussi les plus fragiles. La génération née dans les années 2000 a des problèmes de santé mentale criant, c’est une génération angoissée qui a fait face à des crises dans l’adolescence : les attentats, la crise des gilets jaunes, la crise du Covid. La peur du dérèglement climatique cristallise cette angoisse générationnelle.

Cette angoisse est provoquée par l’annonce de catastrophes naturelles (incendies en France) ou simplement ressentie à la prise de connaissances d’alertes scientifiques. 

Comment se manifeste la solastalgie chez un jeune ?

À titre personnel, j’ai ressenti un stress intérieur que j’ai tenté de ne pas conscientiser pendant 4 ou 5 ans. J’étais clairement dans le déni, un déni qui peut être comparé à celui de deuil. Je sentais depuis petite que le modèle économique de nos sociétés fondé sur l’épuisement des ressources posait un problème, mais je ne l’avais pas remis en question. 

Aujourd’hui, mon éco anxiété se manifeste par une angoisse invisible ou s’extériorise par des pleurs. 

La solastalgie peut-elle être un frein au désir d’enfant ?

Évidemment puisque l’éco anxiété est un non sens humain et une peur de l’avenir. Si notre terre devient invivable dans 100 ans, pourquoi faire subir des conditions climatiques extrêmes à des enfants ? 

Cependant, l’absence de désir d’enfant est une conséquence mais n’est pas liée de manière directe à la solastalgie.

Qu’est-ce qui pourrait atténuer votre éco anxiété ? 

Mon engagement associatif a profondément atténué mon éco anxiété. Depuis que je suis engagée pour la transition écologique, je ne ressens plus de peur mais plutôt une sérénité car je côtoie des gens qui sont aussi engagés.

Notamment, transmettre des connaissances sur le changement du temps en sensibilisant son entourage est une manière de transmettre le poids de la peur de l’avenir aux autres en tentant de trouver des solutions. Je crois profondément que la transition écologique, seule manière de faire face au dérèglement environnemental, ne se fera que par l’union des individus.